Elevage Cocker

Page perso du cockers ERAGORN , maître : VERONIQUE


Mon nom est Eragorn. Je suis né le 11 avril 2009 de maman Cheyenne et de papa Pyrite. Ma robe est marron, panachée de blanc. J'ai déménagé à Eteimbes, dans le Haut-Rhin, à l'âge de 17 mois, le 21 novembre 2010, chez maman Véronique où j'ai fait la connaissance d'Ondine, cocker tricolore qui est allée rejoindre le paradis des chiens le 19 janvier 2011.

Pour marquer mon caractère indépendant de cocker, dès le premier soir dans mon nouveau foyer, j'ai fait une fugue qui a bouleversé ma nouvelle maîtresse. Pensez donc, un voyage depuis le Bas-Rhin jusque dans le pays welsche ! J'ai eu tellement peur de tous ces changements que j'ai pris la fuite pour tenter de retrouver maman Christiane et papa Luc Kresser ainsi que tous mes petits copains de l'élevage de l'Etang au Coeur Sauvage. Heureusement, maman Véronique a prévenu mes anciens maîtres. Comme je n'étais toujours pas revenu le lendemain matin, ils sont venus prêter main forte dans les recherches. Et l'on m'a enfin retrouvé, en fin de matinée, avec plein de traces de mon escapade nocturne, mais malgré tout sain et sauf. J'ai fait une entrée très remarquée à Eteimbes. Mais, j'étais si attaché à mes premiers maîtres ...

Depuis, j'ai bien changé et me suis parfaitement adapté à ma nouvelle vie dans la campagne sundgauvienne, auprès de maman Véronique. J'ai, paraît-il, un coeur en or et adore les câlins, en particulier avec ma maîtresse. Je fais l'admiration de tous ceux qui me rencontrent et me trouvent doux et agréable, un véritable petit ange, aux yeux de velours. J'aime beaucoup les promenades et le fais savoir à ma manière, en courant à toute allure, dans toutes les pièces de la maison. J'apprécie de rencontrer mes congénères ( mais, pas les grands chiens ). Dès que j'en aperçois un, j'aboie alors, très méchamment. Lorsqu'il fait beau, je vais jouer dans mon parc, construit tout spécialement pour moi. Ce que je préfère, c'est quand maman Véronique vient jouer avec moi à la balle que je lui rapporte fièrement.

Le soir, je regarde la télévision en me relaxant sur le dos, couché sur ma maîtresse. Quand j'ai trop chaud, je saute à terre pour me rafraîchir, en me plaquant au sol et en écartant les cuisses. Parfois, je regarde aussi la télévision. Il faut vraiment que le programme m'intéresse. Je suis très sensible aux bruits et aux cris d'animaux. Avant d'aller passer la nuit dans ma corbeille, ma maîtresse me fait une dernière sortie. 

Le matin, c'est moi qui la réveille, car la faim me tenaille. Et oui ! Je suis un gros gourmand qui avale ses croquettes en un clin d'oeil ... Pendant que ma maîtresse termine de s'apprêter, je m'empare d'une paire de ses chaussures pour les tenir au chaud dans ma corbeille. Que de prévenance pour elle ! Puis, en route pour ma première promenade matinale ... Je marque chaque matin mon territoire par un petit pipi, chaque fois aux mêmes endroits. En rentrant, je vais dire bonjour à ma copine préférée, Gipsy qui m'attend impatiemment derrière le portail de sa maison. 

En rentrant, ma maîtresse me toilette chaque jour un peu pour qu'il ne se forme pas de noeud dans mon pelage. Je déteste avoir des noeuds, car c'est très douloureux à défaire et je suis plutôt douillet.  Ensuite, j'ai droit à un bâtonnet pour détartrer mes dents. En ce moment, comme il fait à nouveau beau, je prends chaque matin un bain de soleil sur la terrasse de ma maison. J'en profite pour observer les oiseaux, les chevreuils et surtout les chats qui vagabondent dans la nature. 

J'aime bien aussi assister à la préparation des repas et suis un fidèle aide-cuisinier, n'est-ce pas Madame Kresser ? Si quelque chose tombe à terre, c'est moi qui me charge de le ramasser en premier et de le manger bien sûr. Heureusement, ma maîtresse fait attention à ma ligne. Toutefois, il m'arrive de lui faire changer d'avis à mon profit. Je sais comment  y faire avec mes yeux langoureux de cocker... De petits morceaux de fruits par ci, quelques légumes cuits par là, parfois même une compote ...

N'est-elle pas belle ma vie de cocker ? A Eteimbes, j'ai trouvé le bonheur que je partage au quotidien avec ma maîtresse. 

Je vous envoie tout plein de léchouilles. A bientôt....

ERAGORN.  

La période des fêtes est arrivée. La froide saison, c' est la douce chaleur de mon foyer.

Je n' oublie pas mes anciens maîtres, M. et Mme Kresser et leurs enfants, ainsi que tous mes nombreux admirateurs à qui je souhaite de vivre un joyeux Noël 2016, rempli de douceurs.

Je vous envoie à tous, une corbeille de tendres bisous.

ERAGORN.

 

 


Les photos